La Faculté de Pharmacie aménage deux Learning Lab dont un, le LLAB2, qui est un projet lauréat de l’appel à Projet TakeOff#1 de l’I-Site MUSE.

Qu’est-ce qu’un LearningLab (LLab) ?

C’est un espace d’apprentissage où l’équipement mobile se met au service d’une pédagogique active et collective. Dans cet environnement, le travail de groupe est au cœur de l’enseignement et de l’acquisition de nouvelles compétences.

LLabs Santé Pharmacie : LLab2

C’est une salle d’une superficie de 48m2 qui peut accueillir une vingtaine d’étudiants.

La conception du LLab2 a démarré en juin 2018 avec la consultation des différents intervenants du projet (enseignants-chercheurs, ingénieur pédagogique, et dans un second temps les étudiants). Les travaux de rénovation ont débuté par la mise en place des réseaux « électricité et courant faible », puis la rénovation des peintures avec installation des murs écritoires. Un traitement acoustique de qualité, avec du matériau respectant l’environnement est venu parachever la transformation.

Début mars, le Llab 2 accueillait ses premier cours, animé par le Dr. Monziols, Maitre de conférences en Droit de la Santé. Dans le cadre de l’ UE optionnelle Ethique et pratiques médicales, UE optionnelle de DFGSP2, des TD en petit groupe d’une quinzaine d’étudiants, ont permis aux étudiants de partager des idées et créer un plan de rédaction en réponse à différentes thématiques identifiées lors du write-storming*.

Des aménagements sont actuellement en cours afin de proposer de nouveaux outils pédagogiques. A terme, ce nouvel espace sera équipé de cinq écrans tactiles dont un avec système de visioconférence pour faciliter la production de ressources par les étudiants. Les murs écritoires, supports d’expression et de réflexion, associés à des chaises et des tables mobiles favoriseront les échanges dynamiques entre les groupes de travail.

Les différents aménagements sont actuellement en cours et la fin des travaux est prévue pour juin 2019. Cet espace accueillera ensuite les étudiants en Masters pour travailler sur des études de cas ou d’apprentissage par projet.

Avancement des travaux en images

Premier cours en images

*write-storming : créneaux de 5 à 10 min pendant lesquels chaque apprenant va noter des idées sur des petits papiers sans discuter avec les autres membres de son groupe.

Dans le cadre de l’IDEFI REMIS, la formation Ingénierie de la Santé de l’Université de Montpellier a créé une plate-forme d’impression 3D à destination de ses étudiants de Licence et Master Ingénierie de la Santé et en pharmacie : EPI3DS (Espace pédagogique d’impression 3D pour la Santé). Les premiers TP ont eu lieu au début du mois de décembre 2018. L’objectif est d’initier les étudiants aux différentes techniques d’impression 3D et à la conception assistée par ordinateur.

Les premiers à s’essayer à l’impression 3D ont été les étudiants de Licence 3 Ingénierie de la Santé. Durant 2 demi-journées, ils ont  travaillé sur un cas pratique : la création de support d’enrouleur de fils de suture chirurgicale. Coline PINESE, ATER dans le Département Pédagogique Pharmacie Galénique et Biomatériaux et responsable du cours, leur a expliqué les bases de la conception 3D à l’aide de l’application « One Shape ». Les étudiants ont eu la possibilité ensuite d’expérimenter les différents types d’impression 3D grâce aux 9 imprimantes 3D mises à leur disposition : fusion de matière, stéréolithographie, frittage de poudre.

La formation « Ingénierie de la Santé », à la fois professionnalisante et en interaction très forte avec les entreprises de Santé (environ 75% d’apprentis en Master 2), souhaite que cette plateforme serve de démonstrateur pour les entreprises et d’outil d’innovation via les Unités d’Enseignement « Apprentissage par projet ».

Dans le cadre de sa recherche sur la conception et le développement de formes orales sèches à visée pédiatrique par technique d’impression 3D, Yanis Gueche du laboratoire Pharmacie Galénique et Génie Pharmaceutique, a débuté les premiers tests d’impressions de médicaments 3D.